L’automatisation de la logistique et du picking est désormais la clé pour satisfaire un consommateur de plus en plus exigeant qui fait de plus en plus d’achats en ligne. 

La demande sans cesse croissante de livraison à domicile ou d’enlèvement en magasin de produits de détail – en particulier aux États-Unis et en Europe – peut présenter des limites, comme le respect des délais de livraison, ce qui a mis en évidence le fait que le personnel chargé du picking n’est pas en mesure de répondre efficacement et à temps. De plus, cela pose des problèmes supplémentaires en matière de gestion des stocks, augmente les coûts opérationnels et peut avoir un impact négatif sur l’expérience d’achat des clients lorsqu’ils doivent faire la queue aux lockers dans le magasin.

C’est pourquoi des solutions logistiques faisant appel à des systèmes d’entreposage automatique et à des systèmes de picking automatique pour la préparation de commandes sont en cours de développement dans le secteur du commerce de détail, en adoptant les meilleures pratiques et les technologies déjà largement utilisées dans les grands centres de distribution et de logistique.

Les stratégies omnicanales dans le monde du commerce de détail : ce qu’elles sont et quel impact elles ont sur la logistique

Aujourd’hui, les détaillants en épicerie doivent être présents à la fois en ligne et hors ligne, car les consommateurs fréquentent à la fois les magasins physiques et en ligne. La vente au détail omnicanale consiste donc à trouver des moyens de créer des systèmes connectés capables de partager des informations entre les canaux physiques et numériques, afin d’offrir aux clients des expériences d’achat cohérentes dans tous les domaines. 

Comme des décalages entre ces deux canaux peuvent créer un écart entre le détaillant et le consommateur, connu sous le nom de  » convenience gap « , c’est-à-dire un écart entre les attentes et la réalité susceptible de limiter les achats en ligne, l’adoption d’une approche omnicanale est cruciale car elle permet de réduire cet écart et offre un certain nombre d’avantages aux clients et aux détaillants à un moment où le consommateur est prêt pour cette nouvelle façon d’acheter (dans un report McKinsey indique que l’épicerie électronique aux États-Unis pourrait représenter 10 % du total d’ici 2025 grâce au développement de l’omnicanalité).

la création d’un système d’inventaire qui suit, en temps réel, le mouvement des produits entre les magasins au détail, les centres de distribution et les livraisons à domicile, permet aux détaillants de contrôler les stocks et d’informer rapidement les consommateurs de la disponibilité des produits.

il existe certains produits pour lesquels le consommateur ressent le besoin d’interagir physiquement, comme les fruits, les légumes et les produits frais. Une description détaillée sur la page produit d’un site de commerce électronique ne suffit pas à remplacer le choix direct, de première main, d’un morceau de viande ou d’un panier de fruits. Une approche omnicanale signifie également offrir aux consommateurs choix et flexibilité : ils pourront acheter en ligne et se faire livrer à domicile des biens emballés et durables, tandis qu’ils iront chercher des produits frais en magasin.

une approche multicanale permet aux détaillants de mettre en place des chaînes d’approvisionnement intelligentes qui sont synchronisées sur tous les canaux et augmentent l’efficacité globale. Le consommateur aura la même expérience d’achat sur tous les canaux, tandis que le détaillant contrôlera de plus en plus les flux de produits et aura accès à davantage d’informations sur les préférences du client final.

Cette profonde mutation qui touche le monde de la grande distribution ne peut qu’affecter la logistique elle-même qui, avec le développement de l’épicerie électronique, subit – et continuera à subir – des changements organisationnels majeurs qui exigent nécessairement le renforcement et la capillarisation de l’infrastructure. 

Voyons donc comment l’épicerie électronique favorise l’innovation dans la logistique, de plus en plus aidée par l’automatisation et le picking automatisé.

L’épicerie électronique et les implications de la pandémie sur son développement

Il ne fait aucun doute que le secteur de l’épicerie a connu de grands défis ces dernières années, entre la pandémie de Covid-19 et la montée en puissance du commerce électronique, qui a poussé encore plus loin une révolution déjà en cours. Selon le rapport de l’Osservatorio Netcomm del Politecnico di Milano, en 2021, les dépenses en ligne dans le secteur de l’alimentation et de l’épicerie ont augmenté de 38 % par rapport à 2020.

Il est donc nécessaire pour les acteurs du secteur de réorganiser leurs opérations et de commencer à mettre en œuvre des solutions automatisées et innovantes afin de rester compétitifs et en phase avec une nouvelle façon d’acheter, qui est de plus en plus numérique ou hybride.

Les deux solutions qui ont été le plus largement proposées par les détaillants et exploitées par les consommateurs sont BOPIS ET BOSS.

Dans les deux scénarios, BOPIS et BOSS, le détaillant qui ne parvient pas à offrir une expérience de qualité risque de décevoir ses clients qui non seulement éviteront d’utiliser à nouveau cette méthode d’achat, mais pourraient même éviter complètement le détaillant. Pour réussir, il est essentiel de tenir le client informé et de faire en sorte que l’expérience se passe bien.

Le passage à l’achat en ligne et l’adoption d’une stratégie omnicanale ont également entraîné la réorganisation et l’adaptation de l’entrepôt et de sa structure. C’est dans ce contexte que naissent les Micro (ou Urban) Fulfillment Center (MFC), des petites plateformes logistiques réparties sur le territoire, créées pour répondre aux besoins croissants de l’épicerie électronique. Ces plateformes sont équipées de systèmes d’entreposage automatique pour le stockage et la préparation des commandes, ce qui fait du micro-fulfillment une stratégie gagnante tant pour le traitement des commandes que pour l’accélération de la livraison.

Segmentation de l’automatisation de l’épicerie électronique et Modula en tant que fournisseur de MHE – Material Handling Equipment

Le secteur de l’épicerie en ligne peut bénéficier de l’automatisation des infrastructures sous trois aspects :

  1. MHE (Material Handling Equipment) – c’est-à-dire l’équipement de manutention des matériaux 
  2. Logiciels – par exemple, applis de commande en ligne
  3. Livraison – comme les lockers, les solutions dernier kilomètre, etc.

Modula, avec ses magasins automatiques verticaux, s’est établie au niveau international comme fournisseur de MHE pour MFC et au-delà, où le besoin de systèmes automatiques de pointe et l’utilisation de l’espace sont des aspects essentiels.

L’importance de l’espace dans les systèmes de stockage 

Le micro-fulfillment est basé sur des systèmes de stockage et des robots automatiques de picking qui peuvent être utilisés aussi dans de petits entrepôts, tout en étant capables d’exécuter des milliers de commandes par semaine.

Le magasin automatique vertical Modula est une solution très efficace car il maximise l’utilisation de l’espace et accélère en même temps la phase de picking, garantissant une réduction des coûts en termes d’espace de stockage et de transport.

Les 4 avantages des solutions développées par Modula pour l’épicerie électronique

Modula dispose de solutions qui répondent de manière optimale aux nouvelles exigences de la grande distribution et de l’épicerie électronique. Les magasins Modula :

Parmi les produits Modula pour la logistique, vous trouverez la solution idéale pour la surface de votre plateforme logistique, chacune d’entre elles étant modulaire et personnalisable en termes de taille, afin que votre système de stockage automatique puisse évoluer avec votre entreprise.

Les magasins verticaux Modula peuvent être installés en une semaine seulement et sont faciles à intégrer aux systèmes ERP du client. Le logiciel WMS Modula est simple et intuitif à utiliser.

Les magasins automatiques Modula s’intègrent aux systèmes MHE, qu’il s’agisse de solutions de picking Modula ou non. Modula garantit un système de gestion du picking rapide et efficace, capable de s’adapter même à des pics de travail importants.

Les magasins automatiques Modula sont également disponibles en version à température contrôlée (Modula Climate Control). Dans cette version, Modula Lift garantit la chaîne du froid, en lui permettant de fonctionner dans une plage de température de +2 °C à +25 °C (± 1 °C), avec une humidité maximale de 50 %.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont l’automatisation de la logistique peut améliorer le commerce électronique, en vous permettant de surmonter les obstacles et les difficultés pressantes auxquels sont confrontés les entrepôts, nous vous invitons à télécharger notre article de fond.

Comment optimiser les opérations de picking en entrepôt ?

 Le picking est le cœur de l’entrepôt, et est l’une des activités de gestion de l’entrepôt qui doit être conçue avec plus de soin et d’attention.

Téléchargez notre étude approfondie sur la manière d’optimiser le picking.

TÉLÉCHARGER LE MANUEL SUR LE PICKING
Quanto ne sai di magazzini verticali? Fai il quiz!