Le picking : de quoi s’agit-il et pourquoi est-il important de savoir comment le gérer correctement ?

Chaque fois que nous parlons de la manière d’optimiser la logistique de l’entreprise, nous discutons toujours de la manière d’améliorer la phase de picking. Mais plus précisément, qu’est-ce que le picking ?

Le picking est l’activité d’entrepôt qui consiste à prélever des marchandises sur les rayons, les palettes ou plus simplement dans les zones dédiées au stockage du matériel. Il s’agit d’une phase très importante non seulement pour les entreprises opérant dans les secteurs de la distribution ou du commerce électronique, mais aussi pour tous les types d’entreprises qui utilisent un entrepôt dans leur flux de production.

Un entrepôt qui utilise des logiques de stockage incorrectes, des moyens qui ne sont pas suffisamment modernes et un personnel non formé, se retrouvera toujours à lutter contre le gaspillage de temps, de ressources et d’argent. Dans une optique de production allégée, et donc de réduction des gaspillages, de nombreuses actions peuvent être mises en œuvre pour améliorer la phase de picking à l’intérieur de l’entrepôt.

Un picking efficace signifie :

  • Préparation rapide des commandes et, par conséquent, livraison plus rapide
  • Moins d’erreurs dans le prélèvement et donc une réduction de la logistique inverse
  • Moins de temps passé à chercher les produits et plus de temps consacré au conditionnement
  • Moins d’impact sur les coûts d’entreposage
  • Meilleure satisfaction du client final en termes de rapidité de livraison et d’exactitude du matériel

Comment effectuer efficacement le picking dans un magasin automatique

L’amélioration du processus de picking permettra de réduire considérablement les coûts d’entreposage. Mais comment y parvenir ? Il y a de petits ajustements qui peuvent être appliqués immédiatement, tandis que d’autres nécessitent une stratégie plus large de réaménagement de l’entrepôt.

Nous indiquons ci-dessous quelques suggestions pour utiliser au mieux le magasin automatique :

Tout d’abord, il faut comprendre comment organiser les marchandises, en trouvant un modus operandi qui soit clair pour tous les opérateurs.

Vous pouvez profiter des codes et trier les articles de manière séquentielle, ou utiliser la famille logistique afin de regrouper les articles encombrants, de les répartir selon le type de marchandises, la fréquence de collecte ou encore de les différencier selon l’utilisation finale (fournisseur ou client ?).

Il est conseillé de conserver un lieu fixe et de ne pas le changer fréquemment, de manière à créer de la mémoire et de la routine.

La durée du picking doit être réduite autant que possible et, pour ce faire, la seule façon est de faciliter l’accès aux marchandises. Il existe des solutions automatisées qui exploitent le concept de la marchandise vers l’homme et amènent le matériel nécessaire directement sur le lieu de l’opérateur, comme les  magasins automatiques verticaux.
Dans le cas d’un entrepôt à rayonnages, la procédure correcte consiste à placer les produits à forte rotation en bas et les produits à faible rotation sur les rayons hauts. Cela permet de réduire l’utilisation d’échelles, de mezzanines, de chariots élévateurs et de moyens de levage.

Pour éviter les commandes non satisfaitesc’est-à-dire l’impossibilité de traiter une commande en raison d’un manque de stock, il est nécessaire de s’appuyer sur un système informatique qui garantit un alignement correct entre le stock théorique et le stock réel. Le logiciel WMS permet cet alignement car il communique directement avec le système de gestion de l’entreprise et fonctionne non seulement avec les magasins automatiques mais aussi avec les systèmes manuels.

Il s’agit d’une activité de soutien au picking qui, si elle n’est pas effectuée, ou si elle est effectuée au mauvais moment, peut entraîner de nombreux ralentissements. Tout est basé sur les logiques du WMS : que dois-je recharger ? Où puis-je me le procurer ? Comment recevoir l’alerte ? À qui dois-je communiquer le réapprovisionnement ?

Picking massif ou picking par article : que choisir ?

La question qui se pose alors spontanément est la suivante : vaut-il mieux utiliser le « picking par article » ou le « picking massif » ?
Il n’y a pas de cas type, tout est très subjectif et dépend de l’analyse de la saisonnalité des produits, des flux et des ressources informatiques disponibles. Tout dépend comme toujours des données, au-delà des suppositions.

En général, la solution optimale est un hybride conçu pour équilibrer le niveau de service requis par le client et les besoins économiques et organisationnels de l’entreprise. Sauf dans le cas d’une entreprise mono-produit, nous recommandons de faire appel à un expert en logistique pour trouver la  meilleure solution. Une chose est sûre : plus la phase de prélèvement des produits est automatisée et contrôlée par un logiciel de gestion de l’entrepôt, plus le picking sera efficace. C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises ont décidé de s’appuyer sur les magasins automatiques.

Modula : le magasin automatique vertical pour une entreprise 4.0

Les suggestions ci-dessus peuvent être résumées dans un seul produit : le magasin automatique vertical Modula.
Cette solution est souvent ignorée parce qu’elle est considérée comme trop coûteuse, mais une étude dans l’optique Industrie 4.0 souligne combien de gaspillages sont évités grâce à l’utilisation du  magasin à plateaux Modula.

En plus d’éviter beaucoup de gaspillages, cette technologie innovante permet de :

Un magasin automatique Modula peut atteindre une hauteur de 16 mètres pour 90 000 kg de capacité brute, avec une  économie de 90 % de la surface au sol. Le principe de « la marchandise vers l’homme », qui est à la base de cette technologie, permet également à l’opérateur d’effectuer une autre tâche en attendant le plateau dans la baie (par exemple, conditionner la commande).

Modula WMS est un logiciel de gestion de l’entrepôt qui dialogue parfaitement avec tout système de gestion de l’entreprise. Il assure le suivi des marchandises entrantes et sortantes, en fournissant un inventaire constamment mis à jour. Il prévient également lorsqu’un article en stock est sur le point de s’épuiser, ce qui facilite le réapprovisionnement des marchandises et accélère par conséquent le picking.

Un magasin automatique vertical Modula fournit des systèmes de reconnaissance, par le biais de lecteurs RFID ou d’un simple login et mot de passe, qui  ne permettent l’accès qu’au personnel autorisé. Il est possible de sécuriser l’ensemble du magasin ou seulement certains plateaux.

Hauteur, capacité, dimensions, accessoires : tout peut être configuré avec un magasin automatique Modula. Il est également possible de choisir le type de poste de l’opérateur : la baie interne pour les environnements où l’espace est limité, la baie externe si le besoin est d’améliorer l’ergonomie et d’utiliser des ponts roulants ou des manipulateurs mécaniques pour soulever des objets lourds ou à double niveau de chargement pour réduire les temps d’arrêt de l’opérateur.

Le choix d’un magasin automatique Modula pour un picking rapide et efficace

Le principal avantage du magasin automatique Modula est le picking beaucoup plus rapide et précis par rapport aux autres solutions du marché. Cela est également possible grâce à l’aide d’accessoires qui fournissent une indication visuelle de la position de l’article requis à l’intérieur du plateau :

Le pointeur laser éclaire avec un faisceau vert le produit à prélever et communique directement avec le logiciel Modula WMS qui fournit la position exacte à indiquer avec le laser.

Positionnée sur la partie supérieure du poste de l’opérateur, la barre LED est une barre qui s’éclaire par segments indiquant la section du plateau concernée par l’opération de picking. Elle peut également fournir des informations supplémentaires dans sa version avancée (alphanumérique).

Put to Light : l’efficacité d’un magasin automatique vertical Modula aussi dans le tri des marchandises

Pour accélérer encore le picking, Modula a créé une solution pour la préparation rapide et sans erreur des commandes : le Put to Light.
Cette méthode permet de traiter plusieurs lignes de commande en même temps, en mettant en place autant de postes qu’il y a de commandes à remplir. Le Put to Light est constitué d’une ou plusieurs barres de 3 mètres qui couvrent toute la longueur des postes et alimentent les affichages. Les afficheurs ont 3 couleurs (jaune, rouge et vert), chacune correspondant à un magasin vertical Modula spécifique. Les afficheurs indiquent le nombre de pièces à prélever et un bouton permet de confirmer le stockage ou de modifier la quantité effectivement stockée. Dans ce cas également, Modula WMS est l’allié fidèle du système, puisqu’il décide de l’ordre de stockage et guide l’opérateur.

Un magasin automatisé équipé d’un logiciel intelligent signifie un picking sans erreur, une logistique efficace et une entreprise innovante.

Vous souhaitez en savoir plus sur les entrepôts verticaux?

Si les entrepôts Modula vous ont intrigué, contactez-nous et nous vous expliquerons comment les utiliser au mieux en fonction de vos besoins.

Contactez-nous
Contatta Modula