Améliorer la qualité de ses services, être plus compétitif sur le marché, réduire les coûts de l’entreprise, augmenter l’efficacité et la productivité : les objectifs auxquels toute entreprise devrait aspirer pour gérer son activité de manière rentable sont nombreux. Mais ce qui n’est peut-être pas clair pour tous, c’est que la réalisation de ces objectifs passe aussi par une réorganisation parfaite de l’entrepôt, une étape pratiquement obligatoire, qui ne peut et ne doit pas être sous-estimée, surtout de la part des moyennes ou petites entreprises qui ne disposent pas des outils et des technologies nécessaires pour le gérer de manière optimale.

Selon certaines études, en effet, les coûts liés à la gestion de l’entrepôt ont un impact significatif sur le chiffre d’affaires d’une entreprise et peuvent affecter sa performance financière, de sorte qu’une réorganisation de l’entrepôt peut être essentielle pour réduire tous les gaspillages et améliorer la productivité.

Optimisation de la logistique de l’entrepôt : les points critiques à affronter

Parmi les différentes difficultés à affronter, celles liées à l’organisation des produits, qui doit toujours tenir compte de l’indice de rotation de l’entrepôt afin d’optimiser au maximum l’espace disponible ; celles liées à la gestion proprement dite des flux logistiques, avec pour conséquence un gaspillage de ressources et une augmentation des coûts de maintenance ; et celles liées au suivi des marchandises, qui sont souvent difficiles à cartographier et obligent les opérateurs à passer beaucoup de temps à les rechercher.

L’absence de procédures normalisées susceptibles de simplifier le travail des employés affecte également la gestion optimale de la logistique ; et le manque de ressources capables d’organiser l’inventaire en temps réel, qui, s’il n’est pas correctement mis à jour, peut compromettre le bon fonctionnement de l’entrepôt.

Et encore, l’incapacité à maintenir une qualité de service élevée, avec le risque de rendre les clients finaux insatisfaits ; l’incapacité à écouler les marchandises qui ne sont plus utilisées, afin de faire de la place et de l’exploiter pour le stockage d’autres articles ; et l’incapacité à analyser les données statistiques, ce qui est fondamental pour garder sous contrôle la performance de ses processus. Il y a de nombreux aspects à prendre en compte.

Et une attention particulière doit être accordée à la gestion des produits qui sont essentiels pour les bénéfices de l’entreprise. Comme l’enseigne la loi de Pareto, 20 % des produits réalisent 80 % des gains. Il est donc fondamental d’identifier quels sont ces produits et quelles solutions adopter pour les gérer au mieux afin de garantir un niveau de service élevé aux clients et de réaliser les gains.

Éléments fondamentaux de l’organisation d’un entrepôt

En général, les coûts nécessaires à une réorganisation complète de l’entrepôt ont tendance à effrayer les entreprises, mais en ayant une petite perspicacité et en visant les solutions technologiques les plus avancées, il est possible de gérer la logistique de l’entrepôt de manière plus rentable et de compenser également les dépenses supportées. 

Bien sûr, chaque entreprise est différente et a besoin de stratégies spécifiques pour optimiser la logistique de l’entrepôt, mais il existe des éléments essentiels de l’organisation qui fonctionnent pour toutes les entreprises et qui ne doivent pas être négligés.

Si votre objectif est de viser une gestion plus efficace et plus sûre de l’entrepôt, il peut être essentiel de suivre ces 8 étapes.

  1. Équipez-vous d’une Liste de picking, c’est-à-dire une véritable liste contenant toutes les informations nécessaires pour réguler les opérations de stockage et de prélèvement dans les rayons, pour mieux contrôler les flux entrants et sortants, pour avoir une idée plus précise des stocks et pour faciliter le passage des opérateurs et de leurs véhicules, ce qui permet de gagner un temps précieux.
  2. Définissez des  critères de stockage précis afin d’optimiser le stockage des matières premières, des produits semi-finis et finis, de minimiser les stocks et de parvenir à une gestion plus ordonnée et plus propre de l’entrepôt. Qu’il s’agisse de rayonnages métalliques plus ou moins légers, d’entrepôts à gravité dynamique ou de systèmes de stockage automatique, tels que le carrousel, le miniload ou le magasin vertical à plateaux, il est bon de déterminer ceux qui conviennent le mieux à votre entreprise.
  3. Mettez en place un système de traçabilité des marchandises stockées dans l’entrepôt et surveillez les produits entrants et sortants grâce à des procédures normalisées qui incluent l’utilisation de technologies avancées telles que la RFID, qui assure le suivi du produit au moyen d’une transmission par radiofréquence WI-FI.
  4. Programmez scrupuleusement toutes les activités de l’entrepôt afin de  synchroniser les flux, de mieux gérer les accumulations et d’éviter les goulots d’étranglement qui représentent toujours un danger pour l’entreprise car ils risquent d’entraver l’activité normale de l’entrepôt, de la ralentir ou même, dans les cas les plus graves, de l’arrêter complètement.
  5. Gérez les commandes avec une grande précision et mettez à jour les stocks en temps réel : c’est la seule façon de simplifier les opérations d’inventaire et de minimiser le risque d’erreur. Afin de prendre note de toutes les activités qui se déroulent à l’intérieur de l’entrepôt, vous pouvez également utiliser une simple feuille Excel, dans laquelle vous pouvez noter toutes les informations relatives aux commandes, aux stocks et aux retours ; ou vous pouvez investir dans un bon logiciel de gestion d’entreprise qui est certainement plus cher mais qui facilite cette opération.
  6. Fixez des objectifs commerciaux à atteindre afin de savoir clairement dès le départ quels niveaux vous souhaitez maintenir en termes de qualité et de rapidité de service et afin de pouvoir adapter la logistique de l’entrepôt aux objectifs, de sorte à pas décevoir les attentes des clients et de satisfaire pleinement leurs besoins.
  7. Utilisez des solutions standardisées qui vous permettent de réduire les coûts et d’améliorer la qualité des services et la sécurité, tout en facilitant le travail des employés.
  8. Gardez la situation de l’entrepôt sous contrôle en préparant des rapports de données précis et en définissant des indicateurs de performance KPI, qui sont essentiels pour comprendre si l’entreprise est proche ou non de la réalisation de ses objectifs.

Solutions pour améliorer la logistique de l’entrepôt

Dans certains cas, la réorganisation de l’entrepôt peut être assez complexe, mais il suffit de s’appuyer sur la technologie et d’adopter plusieurs solutions standardisées pour garantir son bon fonctionnement et assurer une gestion plus efficace.

L’une des procédures les plus utilisées pour accélérer l’enregistrement des produits entrants et simplifier la gestion des commandes et des stocks ainsi que la mise à jour de l’inventaire est la RFID (Radio Frequency Identification), une technologie qui permet l’identification automatique des marchandises grâce à l’utilisation de champs électromagnétiques à radiofréquence, appelés étiquettes RFID, dont le fonctionnement est simple et intuitif. Les étiquettes RFID, alimentées par le dispositif de lecture ou par une pile, sont en fait placées sur les marchandises qui, grâce au signal radio, peuvent être constamment surveillées et identifiées.

Vous pouvez également utiliser un autre modèle de gestion, les magasins automatiques verticaux, qui se sont confirmés comme la solution idéale pour ceux qui ont besoin d’optimiser les processus logistiques, en facilitant le travail des opérateurs qui sont mis en mesure de travailler avec une plus grande sécurité, et en augmentant simultanément la qualité des services et la productivité.

Les magasins verticaux à plateaux, appelés VLM (Vertical Lift Module), au stockage vertical des marchandises, en plus d’assurer une  économie d’espace au sol considérable, permettent de contrôler en permanence tous les flux entrants et sortants, de maîtriser les processus de stockage, de gérer les stocks plus efficacement et de traiter les commandes plus rapidement. Ils sont assez faciles à installer et peuvent être facilement intégrés à tous les processus de production. En outre, il y en a aussi de très petits et compacts, à partir de 4 mètres de haut et 1,6 mètre de profondeur.

Comment optimiser les opérations de picking en entrepôt ?

 Le picking est le cœur de l’entrepôt, et est l’une des activités de gestion de l’entrepôt qui doit être conçue avec plus de soin et d’attention.

Téléchargez notre étude approfondie sur la manière d’optimiser le picking.

TÉLÉCHARGER LE MANUEL SUR LE PICKING
Quanto ne sai di magazzini verticali? Fai il quiz!