Modèle de gestion en fonction du point de commande

Le modèle de gestion en fonction du point de commande consiste à s’approvisionner d’une quantité constante chaque fois que le stock tombe en dessous du point de commande.

Les hypothèses sous-jacentes sont les suivantes :

  • Le délai d’approvisionnement (délai de livraison du fournisseur) est connu et constant.
  • La demande dans le délai d’approvisionnement est une variable aléatoire à distribution approximativement normale (gaussienne) dont on connaît la moyenne et l’écart quadratique moyen, que l’on peut définir comme la variation moyenne par rapport à la valeur moyenne.

L’évolution du stock disponible et du stock en cours est similaire à celle du modèle de Wilson, mais la courbe est décalée vers le haut d’une quantité égale au stock de sécurité, qui sert à se prémunir contre la variabilité de la demande dans le délai d’approvisionnement.

Avec ce modèle, le gestionnaire des stocks se trouve dans la situation de devoir fixer les deux paramètres « Q » et « S0 »; plusieurs possibilités existent, mais peut-être que la plus pratique consiste à les fixer de manière séparée  (d’abord l’un et ensuite l’autre). En particulier :

  • il faut d’abord fixer « Q » en remplaçant la « demande connue » par la « demande moyenne dans l’unité de temps » ;
  • deuxièmement, « S0 » est fixé de manière à garantir aux clients un niveau de service donné.

Détermination du point de commande (« S0 »)

Comme nous l’avons déjà dit, le point de commande est le niveau de stock auquel il est nécessaire de passer une nouvelle commande afin de ne pas provoquer de rupture de stock.

Une bonne méthode de calcul du point de commande consiste d’abord à choisir a priori le niveau de service que l’on veut offrir à ses propres clients en termes de probabilité de couverture (couverture de la demande par le stock disponible). En pratique, choisir d’offrir par exemple un niveau de service de 99 % signifie fixer un point de commande de telle sorte que les probabilités de pouvoir traiter les commandes des clients soient exactement de 99 %.

À un niveau de service donné, on peut faire correspondre un coefficient de sécurité donné (« K »). Ce « K », si l’on suppose que la variable aléatoire de la demande au moment de la commande (délai de livraison du fournisseur) est une variable aléatoire normale (ou gaussienne), est une valeur déterminable a priori en consultant des tableaux de référence ad hoc (des tableaux logarithmiques semblables à ceux qu’on utilise à l’école).

Vous voulez rendre votre entrepôt plus efficace ?

Vous perdez beaucoup de temps à chercher des marchandises en stock ? Est-ce que vos ordres sont faux et que vous y retournez ? Tu n'es pas le seul !

Avec notre cours en ligne gratuit, vous pouvez résoudre des problèmes de gestion et améliorer les performances de votre entrepôt en seulement 10 étapes.

Télécharger le cours maintenant

Modèle de gestion à intervalle fixe (T, S)

Le modèle de gestion à intervalle fixe consiste à réorganiser à intervalles constants T »la quantité (variable) pour ramener le stock disponible à un niveau préétabli, appelé stock maximum (« S »).

Les hypothèses sous-jacentes sont similaires à celles du modèle en fonction du point de commande :

  • Le délai d’approvisionnement (délai de livraison du fournisseur) est connu et constant.
  • La demande dans le délai d’approvisionnement est une variable aléatoire à distribution approximativement normale (gaussienne) dont on connaît la moyenne et l’écart quadratique moyen, que l’on peut définir comme la variation moyenne par rapport à la valeur moyenne.
  • L’évolution du stock disponible et du stock en cours est similaire à celle du modèle de Wilson, mais la courbe est décalée vers le haut d’une quantité égale à « SS » (stock de sécurité).

Le stock de sécurité peut être calculé comme suit :
SS = écart-type de l’erreur * facteur de service

Avec ce modèle, le gestionnaire des stocks se trouve dans la situation de devoir fixer les deux paramètres « T » et « S »; plusieurs possibilités existent, mais peut-être que la plus pratique consiste à les fixer de manière séparée (d’abord l’un et ensuite l’autre). En particulier :

  • il faut d’abord fixer « T » en utilisant la formule (déjà vue dans d’autres articles) de l’intervalle de recyclage optimal de Wilson et en remplaçant dans la formule la « demande connue » par la « demande moyenne dans l’unité de temps » ;
  • deuxièmement, « S » est fixé de manière à garantir aux clients un niveau de service donné.

Détermination du niveau du stock maximum (« S »)

Le stock maximum est le niveau auquel le stock doit être ramené au moment de la passation d’une commande au fournisseur, de sorte que le stock suffise pour faire face à la demande jusqu’à une nouvelle commande ; en pratique, le stock maximum doit garantir la couverture du stock dans la période de temps égale à l’intervalle de réapprovisionnement (« T ») et au délai de livraison du fournisseur.

Aussi dans ce cas, afin de calculer de manière efficace le stock maximum, il est conseillé de choisir a priori le niveau de service que l’on veut offrir aux propres clients en termes de probabilité de couverture (couverture de la demande par le stock disponible).

Remarques finales sur les modèles de gestion des stocks

Modèle en fonction du point de commande ou modèle à intervalle fixe ?

Afin de choisir entre les deux systèmes, il est bon de garder à l’esprit ce qui suit.

  1. Le modèle à intervalle fixe permet d’obtenir une planification des commandes des différents articles et la possibilité de regrouper en une seule date toutes celles provenant d’un même fournisseur ; cela implique donc une réduction du nombre de commandes passées et une meilleure organisation des services achats et réception des marchandises.
  2. À conditions égales, le modèle à intervalle fixe implique des stocks plus grands qu’un modèle en fonction du point de commande, car les contrôles sont effectués plus rarement et qu’il se peut que dans des délais plus longs la demande subisse de plus grandes variations ; ce fait s’avère particulièrement pénalisant lorsque l’intervalle de réapprovisionnement est long par rapport au délai de livraison du fournisseur.
  3. Dans le cas où le suivi est continu et qu’il est possible de réorganiser l’approvisionnement à n’importe quel moment, il est possible d’associer au système à intervalle fixe l’indication d’un point de commande afin de réduire le stock de sécurité.

Gardez également à l’esprit que les modèles présentés « fonctionnent » sur la base de la demande historique (c’est-à-dire la demande moyenne et sa variabilité).

Dans les entreprises dans lesquelles il est possible de mettre en œuvre des systèmes efficaces de prévision des ventes, ces modèles peuvent en réalité être partiellement modifiés afin d’augmenter les performances en termes de réduction des stocks sans que le niveau de service offert aux clients ne soit sacrifié.

Vous voulez rendre votre entrepôt plus efficace ?

Vous perdez beaucoup de temps à chercher des marchandises en stock ? Est-ce que vos ordres sont faux et que vous y retournez ? Tu n'es pas le seul !

Avec notre cours en ligne gratuit, vous pouvez résoudre des problèmes de gestion et améliorer les performances de votre entrepôt en seulement 10 étapes.

Télécharger le cours maintenant