La grande transformation numérique qui touche l’ensemble du secteur industriel depuis un certain temps continue d’impliquer un nombre croissant d’entreprises qui ont compris l’importance d’investir dans les meilleures technologies et de se concentrer sur la numérisation des processus d’entreprise  pour rester en phase avec leur époque et essayer d’être plus compétitives sur le marché.

Le processus d’innovation numérique est en fait une nécessité pour toutes les entreprises qui veulent obtenir les meilleurs résultats possibles, tant en termes de productivité que d’efficacité, et ce n’est que grâce à l’utilisation de systèmes intelligents, automatisés et interconnectés, qu’il est possible d’améliorer la qualité des produits et des processus eux-mêmes.

Transformation numérique et logistique : quels sont les nouveaux besoins des opérateurs du secteur ?

Ces changements technologiques rapides ne pouvaient qu’avoir un grand impact également sur la logistique, qui connaît un moment délicat et qui est maintenant confrontée à une véritable phase de renouvellement et de transformation complète.

Afin de gérer au mieux chaque maillon de la chaîne de valeur, les responsables de la logistique doivent de plus en plus avoir un contrôle total sur la situation globale et une bonne visibilité sur chaque maillon de la chaîne, et pour cela ils doivent pouvoir compter sur les technologies les plus avancées.

Le besoin commun de la plupart des entreprises offrant des services logistiques est en fait d’équiper leurs installations de dispositifs et de nouveaux systèmes capables de mettre à jour les gestionnaires de la chaîne d’approvisionnement en temps réel. Ce n’est qu’en investissant dans la transformation numérique qu’il est possible d’obtenir un contrôle total de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

supply chain logistica

Optimisation des processus internes et externes : l’importance de la technologie

En particulier sur ces marchés en constante évolution où il est essentiel de pouvoir s’adapter rapidement au changement, la capacité à mieux coordonner le travail de tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement peut faire la différence et être déterminante pour la création de valeur et la durabilité de l’avantage concurrentiel.

Dans ces contextes, se concentrer sur l’optimisation des processus internes peut ne pas être suffisant, et afin de mieux synchroniser les flux de production et de gérer les différentes activités de l’entreprise de manière plus simple et plus rapide, il peut être approprié d’intégrer les différents systèmes à la fois au sein de l’entreprise et tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

De la planification des achats à la production, de la gestion des stocks à la livraison aux clients finaux : ce n’est que grâce à la collaboration de tous les acteurs de la chaîne de valeur qu’il est possible d’offrir un service de haute qualité et un produit hautement personnalisé, et surtout que cet ambitieux projet appelé Chaîne d’approvisionnement 4.0 peut être réalisé.

supply chain management

Systèmes IdO, plateformes de cloud computing, robots, magasins automatiques : la technologie 4.0

Ce qu’il faut viser, c’est la construction d’une entreprise « intelligente », équipée de capteurs et de dispositifs capables de donner aux responsables de la chaîne d’approvisionnement des informations en temps réel sur la situation et capables de produire des données facilement consultables partout et à tout moment, simplement en utilisant une connexion réseau.

Pour atteindre cet objectif, il peut être utile de tirer pleinement parti du grand potentiel de technologies, telles que les systèmes IdO (Internet des objets), qui permettent de réaliser des actions spécifiques et de contrôler en permanence le flux d’informations en garantissant ainsi une plus grande transparence ; les plateformes de cloud computing, qui, grâce à l’utilisation de matériels et de logiciels innovants, permettent de recevoir, de traiter et de stocker une grande quantité de données ; ou les magasins automatiques verticaux, qui peuvent être programmés en fonction des besoins, qui fonctionnent même en l’absence d’opérateurs et qui sont indispensables pour effectuer des tâches particulièrement délicates ou fatigantes.

Ce n’est qu’en investissant dans les nouvelles technologies que les entreprises peuvent coordonner toutes les activités et gérer l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de la meilleure manière possible, ce qui la rend plus efficace.

Et ce n’est pas un hasard si le plan national Industrie 4.0 a récemment présenté un programme d’incitations qui vise précisément à promouvoir de nouveaux investissements dans des biens d’équipement dont le fonctionnement est géré par des capteurs et des procédures informatisées qui comprennent, entre autres, les suivants :

  • les systèmes automatisés de stockage, de manutention et de transport ;
  • des robots collaboratifs ;
  • les systèmes permettant la traçabilité et l’identification automatique des produits ;
  • les magasins automatisés interconnectés avec les systèmes de gestion ;
  • les systèmes de gestion et de suivi de la consommation et ceux permettant de contrôler automatiquement les matières entrant et sortant de l’entrepôt.
industria 4.0 magazzino automatico

Quel est le rôle des magasins automatiques verticaux ?

Le phénomène de l’interconnexion numérique a le grand mérite d’avoir contribué à l’augmentation de la productivité des machines un peu dépassées qui avaient longtemps été dans les usines et qui avaient besoin d’être modernisées et de retrouver une nouvelle vie, mais il a aussi eu des effets évidents sur les choix des opérateurs logistiques qui ont décidé d’investir aussi dans de nouveaux systèmes automatisés, comme par exemple les magasins verticaux.

L’installation des magasins automatiques verticaux, qui fonctionnent en synergie avec les systèmes modernes de gestion des entreprises, a non seulement permis d’éliminer l’intervention humaine dans les opérations de chargement et déchargement des produits, réduisant ainsi le risque d’accidents ; mais elle a également permis d’optimiser l’espace, de gagner du temps dans la recherche des produits, de mieux gérer le stockage des marchandises, de connaître l’état des stocks et d’avoir une excellente visibilité des stocks afin d’éviter les arrêts de production imprévus.

De l’Industrie 4.0 à la Chaîne d’approvisionnement 4.0 : comment optimiser la logistique de manière intelligente

À une époque où les entreprises éprouvent de plus en plus de difficultés à répondre pleinement aux besoins des clients et s’efforcent d’améliorer les niveaux de service et d’offrir un produit personnalisé, se concentrer sur l’optimisation de la logistique peut être la première étape pour obtenir des améliorations dans un délai assez court, mais il est clair que le processus d’adaptation de la logistique 4.0 doit se faire étape par étape.

Dans certains cas, l’intervention humaine peut encore être indispensable pour l’exécution de certaines tâches, mais l’objectif de numérisation complète de l’entreprise n’est plus une utopie. Poser les bases de la création d’une Chaîne d’approvisionnement 4.0n’est en aucun cas une tâche impossible, et il suffit de suivre quelques étapes simples pour obtenir une chaîne de valeur beaucoup plus efficace :

  1. Synchroniser les processus et adopter des systèmes automatiques qui réduisent le risque d’erreurs.
  2. Profiter de l’interconnexion entre tous les éléments de la chaîne de valeur afin d’informer le client à chaque étape du processus de production, de le tenir au courant de l’état de sa commande et, par conséquent, d’améliorer l’expérience client.
  3. Standardiser les procédures et uniformiser le flux d’informations afin de rendre tous les processus plus rapides et plus simples.
  4. Interagir constamment avec les fournisseurs, les collaborateurs, les clients et en général avec tous les sujets impliqués dans la chaîne de valeur afin d’établir un climat de confiance au sein de la chaîne d’approvisionnement, d’optimiser les processus, de réduire les gaspillages et d’augmenter la rentabilité.
  5. Planifier en détail la chaîne d’approvisionnement, en optimisant la logistique et en gérant efficacement les stocks, afin de satisfaire les demandes des différents clients, d’augmenter le niveau de service et de réduire les coûts d’exploitation.

Comment optimiser les opérations de picking en entrepôt ?

 Le picking est le cœur de l’entrepôt, et est l’une des activités de gestion de l’entrepôt qui doit être conçue avec plus de soin et d’attention.

Téléchargez notre étude approfondie sur la manière d’optimiser le picking.

TÉLÉCHARGER LE MANUEL SUR LE PICKING
Quanto ne sai di magazzini verticali? Fai il quiz!