La récente crise sanitaire mondiale a entraîné des changements radicaux dans de nombreux domaines de nos sociétés et, tout d’abord, elle nous a obligés à réfléchir et à suivre de nouvelles règles pour vivre ensemble, ce que nous pouvons appeler des règles de distanciation sociale.

Les entreprises doivent également assumer la responsabilité de ces règles en pensant et en réorganisant les espaces et les opérations de leurs activités. 

Les entrepôts sont l’un des points centraux de la logistique mondiale et, pour cette raison, ils sont l’un des sujets brûlants à traiter en termes de nouvelles règles de distanciation sociale. Il suffit de penser, par exemple, qu’un petit retard dans le picking, initialement considéré comme non pertinent, peut créer un effet en cascade et avoir un impact vraiment significatif sur la chaîne d’approvisionnement mondiale. C’est précisément pour cette raison qu’il est important de consacrer l’attention et le temps nécessaires pour revoir l’organisation de l’entrepôt afin de le rendre conforme aux nouvelles règles de la distanciation sociale.

Le contrôle constant de l’efficacité logistique dans une entreprise est une nécessité intrinsèque lorsqu’il existe un entrepôt opérationnel qui joue un rôle important pour l’entreprise elle-même. Les procédures logistiques et, en particulier, les logiques d’entrepôt établies qui concernent, par exemple, les méthodes d’entrée des marchandises, de stockage, de préparation des commandes peuvent changer en raison de changements extérieurs à l’entreprise.

Les changements du marché extérieur, comme par exemple la récente crise sanitaire, entraînent des changements qui peuvent rendre inefficaces des logiques d’entrepôt qui étaient jusqu’alors très bonnes.

Comment organiser les espaces dans l’entrepôt pour respecter la distanciation sociale

En ce qui concerne plus particulièrement la nécessité de se conformer à la nouvelle réglementation sur la distanciation sociale, les étapes fondamentales à suivre pour réorganiser l’entrepôt sont les suivantes :

  1. Suivre toutes les opérations
  2. Définir de nouveaux espaces de manœuvre à l’intérieur de l’entrepôt
  3. Créer des zones de travail définies
  4. Accélérer et optimiser les opérations

1. Suivre toutes les opérations

Le point de départ de la réorganisation de l’entrepôt afin d’éviter les regroupements et de respecter les distances entre les individus requises par la loi est de  suivre toutes les opérations qui se déroulent à l’intérieur l’entrepôt : entrée des marchandises, tri, stockage, picking, expédition.

Plus la structure est grande, plus le nombre d’opérations est important, ainsi que leur complexité. Il est fondamental pour tous les types de structures de disposer d’une liste définie et claire de ce qui se passe au sein de la structure. Une fois cela fait, il est possible d’évaluer si, et dans quelle mesure, les règles de la distanciation sociale sont déjà respectées, ainsi que les points critiques sur lesquels travailler et concentrer les efforts de réorganisation.

2.Définir de nouveaux espaces de manœuvre à l’intérieur de l’entrepôt

Après avoir cartographié les opérations de l’entrepôt, l’espace peut être réorganisé de manière à ce que chaque opérateur puisse maintenir une distance d’au moins 1 m par rapport aux autres. Concrètement, cela signifie également qu’il faut revoir les flux à l’intérieur de l’entrepôt pour récupérer de l’espace.

Dans la mesure du possible, l’utilisation de séparateurs tels que les séparateurs en plexiglas devrait également être envisagée afin de permettre, par exemple, à plusieurs opérateurs de travailler sur la même ligne de production sans avoir à changer d’espace, en maintenant une productivité constante.

Une modification recommandée consiste certainement à transformer les allées à double sens en allées à sens unique, en définissant clairement les entrées et les sorties des zones.

3. Créer des zones de travail définies

Il est très important de définir avec précision les nouveaux postes de travail, en utilisant des signaux clairs et bien visibles. En même temps, il est absolument nécessaire de former le personnel pour qu’il puisse communiquer les changements.

Pour une gestion efficace et efficiente des entrepôts, il ne suffit pas d’organiser uniquement la logistique, le personnel qui y travaille a un rôle clé et doit également être soutenu dans ce changement. Il est donc important de former le personnel pour qu’il puisse introduire les nouvelles règles.

Le personnel peut également être impliqué dans la première phase afin de créer une collaboration dans la définition des nouvelles façons d’organiser l’entrepôt. Un moment aussi critique que celui-ci peut être utilisé pour améliorer l’organisation que nous avons pu avoir pendant des années, et une façon de le faire est d’exploiter les informations recueillies à partir de la base.

4. Accélérer et optimiser les opérations

Il est certainement fondamental, en cette période, d’accorder une certaine attention à l’optimisation des ressources pour accélérer les opérations d’entreposage. Il peut y avoir de nombreuses différences entre un produit et un autre, entre une entreprise et une autre, mais la nécessité d’accélérer l’exécution de la commande est un facteur commun à tous. La période récente, si possible, a donné un nouvel élan à la demande de recevoir les commandes dans les plus brefs délais. Lorsque l’on examine l’organisation de la logistique de l’entrepôt, il est donc important de revoir également les opérations de picking, qui représentent le cœur de la préparation des commandes.

La méthode de picking la plus appropriée dépend évidemment de nombreux facteurs, notamment du nombre de commandes, du délai de livraison, du nombre de références dans l’entrepôt et dépend maintenant, plus qu’auparavant, de l’espace disponible. Comme il s’agit d’une opération clé dans l’entrepôt, une très grande surface doit être allouée afin de pouvoir respecter les nouvelles règles de la distanciation sociale. La solution peut être d’obtenir un nouvel espace à consacrer à cette activité, en redistribuant les activités. Cependant, on pourrait se heurter à la nécessité d’acheter de nouveaux espaces précisément en raison des règles de la distanciation sociale. Une solution valable à ce problème sont les magasins automatiques verticaux à plateaux qui permettent d’économiser jusqu’à 90 % de l’espace au sol, grâce au développement vertical du magasin, à un investissement bien moindre que l’automatisation complète de tout l’entrepôt ou l’achat et la gestion de nouveaux espaces.

Les magasins verticaux sont la technologie appropriée pour répondre aux nouvelles règles de sécurité car ils suivent le principe de picking “ la marchandise vers l’homme ” : il n’est pas nécessaire pour l’opérateur de chercher les marchandises à l’intérieur du magasin car elles sont mises à disposition dans la zone de chargement/déchargement. La circulation des opérateurs est ainsi considérablement réduite, ce qui simplifie l’organisation générale de l’entrepôt. En outre, le nombre d’erreurs liées au picking et à l’exécution des commandes est réduit : un nombre plus faible de retours signifie une augmentation de la productivité et de la satisfaction des clients.

Comment optimiser les opérations de picking en entrepôt ?

 Le picking est le cœur de l’entrepôt, et est l’une des activités de gestion de l’entrepôt qui doit être conçue avec plus de soin et d’attention.

Téléchargez notre étude approfondie sur la manière d’optimiser le picking.

TÉLÉCHARGER LE MANUEL SUR LE PICKING
Quanto ne sai di magazzini verticali? Fai il quiz!