Jamais auparavant les entreprises n’ont dû commencer à réfléchir à une stratégie impliquant cette nouvelle façon d’acheter des consommateurs, généralement appelée BOPIS : Buy Online and Pick Up In Store. Les consommateurs s’habituent de plus en plus à faire leurs achats en ligne et à aller chercher leurs commandes au magasin.

Ce mode d’achat est privilégié pour de nombreuses raisons :

  • Possibilité de voir et de toucher les produits avant de les emporter chez soi

  • Possibilité d’économiser sur les frais d’expédition

  • Aise

  • Possibilité de retourner le produit immédiatement

Pour les entreprises, cependant, l’adaptation à cette nouvelle méthode de vente n’est pas si immédiate car elles doivent construire, parfois à partir de zéro, un nouveau système de gestion des commandes et de l’entrepôt.

Buy Online and Pick Up In Store (BOPIS) pour une vente tous canaux

Depuis de nombreuses années, surtout depuis que le commerce électronique prend le marché au sérieux, on parle de tous canaux, c’est-à-dire de la nécessité pour les entreprises de créer une stratégie d’intégration entre les différents canaux afin de pouvoir différencier l’offre commerciale et offrir une expérience unique au consommateur. La combinaison de canaux que les entreprises utilisent pour répondre à la demande des nouveaux consommateurs numériques est fondamentale pour leur succès, comme en témoigne le moment historique actuel. L’intégration du réseau de distribution physique avec le réseau virtuel (web et mobile) est devenue une nécessité plutôt qu’un choix.

Micro-exécution : ce que c’est et comment ça marche

Le commerce électronique et la numérisation concernent de plus en plus de secteurs, et la livraison dans un délai d’un jour, voire de quelques heures, est une chose que les consommateurs attendent lorsqu’ils achètent des biens et/ou des services de toute nature.

C’est dans ce contexte que sont nés les centres de micro-exécution, de petits centres spécialisés dans la réalisation et l’exécution des commandes passées en ligne, souvent situés en plein cœur des villes grâce à leur petite taille. En fait, un centre de stockage classique qui est généralement entièrement automatisé nécessite beaucoup d’espace, les centres de micro-exécution ne nécessitent au contraire qu’un peu plus de 550 mètres carrés. Cette solution est née précisément pour répondre à la nécessité de réduire au maximum la distance par rapport aux consommateurs et le délai de livraison.

Grâce à Amazon, nous nous sommes habitués à recevoir les produits que nous commandons en ligne le lendemain, parfois même le jour même. Dans ces centres, il est possible, grâce à la robotique et à l’intelligence artificielle, d’assembler et de préparer l’envoi en 5 minutes.

La vitesse s’est avérée être la clé du succès, ainsi que la variable sur laquelle les entreprises doivent travailler. Plus précisément, nous parlons d’une diminution du délai d’exécution, le temps qui s’écoule entre la production et la livraison. Afin de pouvoir livrer une commande dans les plus brefs délais, une gestion efficace de la chaîne logistique est évidemment nécessaire.

Comment automatiser les entrepôts pour une stratégie BOPIS

La stratégie BOPIS profite à la fois aux consommateurs et aux détaillants. De plus en plus d’entreprises du secteur de la vente au détail proposent des solutions tous canaux afin de rester compétitives par rapport aux offres de commerce électronique.

En proposant une solution Buy Online and Pick Up In Store, les entreprises sont confrontées à des volumes croissants de produits à stocker, puis à emballer pour répondre à la demande de commandes en ligne. Il est donc devenu de plus en plus important de disposer de systèmes avancés et automatisés de gestion des stocks et des entrepôts. Il est essentiel d’avoir une vue en temps réel de la situation de l’entrepôt, quelles sont les solutions ?

Il est certain que les systèmes d’automatisation sont devenus très importants, par exemple les magasins automatiques verticaux (VLM) pourraient être la première étape vers une automatisation de plus en plus complète de l’entrepôt. Ces grandes armoires verticales permettent de stocker une quantité de marchandises d’environ 90 000 kg en économisant jusqu’à 90 % de la surface au sol.

Les magasins automatiques verticaux sont également équipés d’un WMS qui les relie à l’ERP de l’entreprise afin de suivre les mouvements des marchandises, ce qui permet d’avoir à tout moment une vue en temps réel de la situation de l’entrepôt.

Imaginez devoir dupliquer le nombre de commandes à remplir quotidiennement, il devient essentiel de pouvoir optimiser les opérations de picking. Comment ?

  • Réduction du délai d’exécution : comme nous connaissons la position exacte des marchandises, nous empêchons les opérateurs de tourner à vide à l’intérieur de l’entrepôt.

  • Ruptures de stock évitées : comme beaucoup plus de marchandises sont stockées dans les magasins automatiques verticaux, et que nous pouvons toujours vérifier l’état de l’entrepôt par le biais du WMS connecté à notre système de gestion du commerce électronique, nous évitons de promettre aux clients des produits que nous n’avons pas en stock.

Dans le cas de la stratégie BOPIS, la commande est passée en ligne alors que les produits sont récupérés hors ligne. L’entreprise doit donc s’équiper d’un système automatisé qui intègre les activités en ligne et hors ligne et qui est mis à jour en temps réel.

Comment optimiser les opérations de picking en entrepôt ?

 Le picking est le cœur de l’entrepôt, et est l’une des activités de gestion de l’entrepôt qui doit être conçue avec plus de soin et d’attention.

Téléchargez notre étude approfondie sur la manière d’optimiser le picking.

TÉLÉCHARGER LE MANUEL SUR LE PICKING
Quanto ne sai di magazzini verticali? Fai il quiz!