Lorsque l’objectif est d’optimiser les délais et les coûts, les entrepôts traditionnels ne peuvent pas être la bonne solution.

Les modèles de gestion conçus à une autre époque et avec des besoins différents ne sont pas bien adaptés aux processus de production actuels et ne peuvent pas garantir une réponse compétitive à l’évolution du marché.

Voyons quelles sont les principales limites des systèmes traditionnels de gestion de l’entrepôt.

Entrepôt à palettiers

L’entrepôt à palettiers n’est recommandé que dans les cas où la variété des références gérées et la manutention des colis sont minimales.
Ce facteur ne rend pas le système adapté aux produits caractérisés par l’obsolescence, qui pourraient risquer de se détériorer dans les zones les moins accessibles de l’entrepôt.
En outre, les marchandises doivent nécessairement être contenues dans des boîtes régulières et rigides ou sur des palettes, ce qui empêche, pour des raisons de sécurité, d’exploiter le stockage en hauteur.

Entrepôt à rayonnages

Par rapport à d’autres systèmes, le système à rayonnages ne permet pas d’optimiser l’espace de l’entrepôt, car il nécessite d’allées et de voies d’accès pour permettre les manœuvres et les mouvements.
Comme c’est le cas pour les entrepôts à palettiers, les délais de picking, bien que plus courts, ne rendent pas ce système de stockage recommandé pour une gestion caractérisée par une forte manutention.

Entrepôt Drive-In et Drive-Through

Les entrepôts de type drive-in ou drive-through ont un rendement volumétrique et une densité de stockage élevés, et permettent une gestion selon la logique FIFO et/ou LIFO.
Les inconvénients de ce système résident dans les limitations relatives à la taille des unités de chargement et au nombre limité de références pouvant être stockées, condition essentielle à l’efficacité de ce type de système.

Entrepôt à cantilevers

L’entrepôt à cantilevers permet le stockage d’unités de charge de différentes tailles et formes, mais il ne constitue un système compétitif que pour les colis lourds et longs tels que les tuyaux, les barres, les planches, etc.
L‘indice volumétrique et superficiel est faible et la présence d’une allée d’accès aux rayons est nécessaire.

Entrepôt compact

Un entrepôt compact permet de réduire l’espace occupé par les allées avec un bon indice volumétrique.
Les principaux inconvénients sont liés à une flexibilité et une sélectivité réduites, caractéristiques qui nécessitent des considérations particulières dans les phases de conception et de stockage, afin de positionner et de stocker les unités de chargement en fonction des futurs prélèvements.

Rayonnages et plateaux pour petites pièces

Le principal défaut des systèmes traditionnels de stockage des petites pièces au moyen de plateaux ou de rayons est représenté par le facteur humain.
Le prélèvement manuel et la gestion des codes ne peuvent être efficaces qu’avec un nombre réduit de références.

À chacune des lacunes des systèmes traditionnels énumérées dans cet article, la science de l’automatisation a tenté de donner une réponse. Aujourd’hui, il est possible de compter sur des systèmes de gestion automatisés, tant fixes (systèmes automatiques à transstockeur) que modulaires (magasins automatiques verticaux), capables de répondre efficacement aux exigences modernes de stockage et de manutention des entrepôts.

Découvrez les principaux modèles de gestion automatisés.

Vous voulez rendre votre entrepôt plus efficace ?

Vous perdez beaucoup de temps à chercher des marchandises en stock ? Est-ce que vos ordres sont faux et que vous y retournez ? Tu n'es pas le seul !

Avec notre cours en ligne gratuit, vous pouvez résoudre des problèmes de gestion et améliorer les performances de votre entrepôt en seulement 10 étapes.

Télécharger le cours maintenant